banniere CCI 2

Bourse 2019 Claire et Olivier

L'Estonie : arrivés à destination !

IMG Estonie 1Départ : Valga
Arrivée : Tallinn
Kilomètres parcourus : 557 km
Dénivelé positif : 2604 m
Nombre de jours : 10 jours

L’Estonie, et sa capitale Tallinn, constituaient notre point d’arrivée. La frontière entre la Lettonie et l’Estonie est celle qui nous a le plus surpris. Elle est presque invisible, nous sommes passés d’un pays à l’autre en pleine ville, par une simple rue. De Valka en Lettonie nous sommes arrivés à Valga en Estonie. Nous n’avons même pas pu prendre la traditionnelle photo du panneau indiquant l’entrée dans le pays !

La fin de notre périple a été grandement facilitée par le balisage mis en place par l’Estonie. Nous pouvons le dire, l’EuroVelo 11 dans le pays est parfaitement indiquée; de la frontière jusqu’au port de Tallinn. L’itinéraire emprunte le plus souvent des petites routes et quelques fois des pistes dans la région d’Otepaa. Il est vraiment agréable de découvrir ce pays à vélo dans sa quasi globalité, des terres à la mer Baltique. Nous aurons toutefois quelques réserves à émettre en raison de la longueur de l’itinéraire proposé. Nous avons fait plus de 500 km en Estonie, tout petit pays, en suivant exactement le balisage. Faire serpenter autant l’EuroVelo 11 sur l’ensemble des pays européens créérai un itinéraire au kilomètrage incroyable. Il est vrai que nous nous sommes parfois lassés de tous ces détours...

Nous avons particulièrement apprécié les aménagements pour bivouaquer en Estonie. Un réseau “d’aires de camping gratuites” est entretenu par RMK, le Centre National de Gestion des Forêts”. Celui-ci a pour mission de préserver les forêts tout en permettant aux promeneurs d’avoir des endroits adaptés pour profiter de la nature. Sur les aires de bivouac, nous avons quasiment tout le temps eu accès à une table de pique-nique couverte, des toilettes sêches et un espace pour faire du feu avec des bûches préalablement coupées. De nombreux aménagements sont situés près des lacs, c’est idéal pour se ravitailler en eau. Un site internet et une application mobile référencent toutes ces aires.
 
IMG Estonie 2

Nous avons beaucoup aimé la région valonnée d’Otepaa. La petite ville est très connue pour les sports d’hiver. Elle est aussi à proximité du beau lac de Puhajarv. En ce qui concerne les villes, nous aurons apprécié les petites rues calmes et pavées de Tartu. Il s’agit de l’endroit idéal pour ceux qui souhaitent faire une pause loin du flot massif de touristes qui afflue à Tallinn. La capitale reste néanmoins une ville à découvrir avec un centre ancien particulièrement mis en valeur.

Une des choses qui nous a le plus surpris est sans aucun doute la météo ! En 10 jours, nous aurons eu de la pluie pendant 9 jours. La météo est très instable avec une alternance de “soleil/vent/pluie” assez prononcée.

En ce qui concerne le coût de la vie, celui-ci est nettement plus élevé qu’en Lettonie et Lituanie. Nous pouvons aussi confirmer qu’il s’agit du pays que nous avons traversé où le coût de la vie est le plus élevé. Les prix de l’alimentation sont quasiment identiques à ceux en France. Les supermarchés, Maxima et Coop, sont présents en grande quantité dans le pays, il n’y a presque pas de commerces de proximité. Les cafés, les restaurants et même les solutions d’hébergement se font rares en dehors des quelques grandes villes traversées.

L’Estonie est un beau pays pour conclure ce périple à vélo de plus de 4500 km au départ d’Athènes. Nous souhaitons remercier Cyclo-Camping International qui nous a permis d’accomplir ce projet, grâce à vous nous sommes maintenant en mesure de proposer un itinéraire fiable permettant aux voyageurs à vélo de relier l’Europe du Sud au Nord, d’Athènes à Tallinn.
 
parcours estonie

La Lettonie

img lettonie


Départ : Demene
Arrivée : Valka
Kilomètres parcourus : 422 km
Dénivelé positif : 2395 m
Nombre de jours : 6

La Lettonie ne compte que 1,9 millions d’habitants. Autant dire que plus le voyageur à vélo s’éloigne de Riga, la capitale du pays, plus il peut rouler en toute tranquillité sur les grands axes routiers.
Comme en Lituanie, le pays dispose d’assez peu de routes goudronnées en dehors des grands axes. Il y a donc de nombreuses pistes, larges, et composées de sable et de graviers. Même s’il est plus difficile d’avancer sur ce type de revêtement, nous avons aimé découvrir la campagne lettone. Ici, il y a bien plus d’élevage qu’en Lituanie. Les vaches se comptent par dizaines ici. En ce qui concerne les habitations, les maisons lituanienne en bois ont laissé place aux maisons au style communiste construites en brique blanche
Nous avons été ravis de trouver des aires de bivouacs, même s’il manque un véritable travail de référencement pour les mettre en valeur.

La météo et les températures lettones sont assez surprenantes, passant du tout au tout en quelques minutes. Les températures, en plein mois d’août, n’ont pas excédées les 20°C.

En ce qui concerne les pauses touristiques, nous avons été particulièrement intéressés par Daugavpils la deuxième plus grande ville du pays. Sa forteresse construite pour combattre l’invasion de la Russie par Napoléon est devenue un ghetto juif pendant la Seconde Guerre Mondiale. Aujourd’hui, même si certains bâtiments ont été rénovés, la plupart demeurent abandonnés donnant l’impression d’avoir fait un bond dans l’histoire.
Sigulda et Cesis sont, quand à elles, deux villes touristiques situées à quelques dizaines de kilomètres à l’est de Riga dans le parc national de la Gauja. Il y a la possibilité d’y pratiquer de nombreuses activités de plein air (bobsleigh, randonnée, canoë ...) et de trouver facilement des hébergements. En effet, de nombreux touristes allemands et finlandais viennent y passer leurs vacances.

En ce qui concerne le coût de la vie, celui-ci reste abordable bien que sensiblement plus élevé qu’en Lituanie. Les tarifs des campings dans le parc national de la Gauja sont assez excessifs, heureusement il est possible de trouver des aires de bivouac gratuites.

L’Est de la Lettonie est vraiment parfait pour le dépaysement, les pistes vous feront sortir des sentiers battus et découvrir des coins de campagne magnifiques.
 
IMG 20190805 142120

La Pologne

img pologne


Départ : Muszyna
Arrivée : Folwark-Berzniki
Kilomètres parcourus : 904 km
Dénivelé positif : 5 458 m
Nombre de jours : 12

La Pologne est le pays dans lequel nous aurons parcouru le plus de kilomètres. Les montagnes au sud le long de la frontière slovaque ont peu à peu laissées leur place aux collines de Cracovie et Radom. Autour de Varsovie s’étendent de grandes forêts de conifères similaires aux Landes. Au Nord du Pays, le voyageur à vélo pourra découvrir les premiers lacs, prémices des paysages qui l’attendent en Lituanie.

En ce qui concerne l’état des routes, l’EuroVelo 11 est partiellement balisée sur une trentaine de kilomètres, au niveau de Nowy Sacz. Une piste cyclable a même été nouvellement crée, toutefois celle-ci n’est pas achevée et s’arrête nette au croisement d’un grand axe de circulation. Par la suite, nous avons était surpris par l’étendue du réseau routier au Nord de Cracovie. Il y a clairement des routes partout, allant dans toutes les directions possibles !
Le contournement de Varsovie aura été assez compliqué, notre volonté d’éviter les grands axes routiers nous aura entrainée sur des pistes sableuses. Impossible d’avancer sur le vélo ! A contrario, les routes au Nord-Est du pays aprés Augustow serpentant parmis les forêts de conifères sont splendides.

En ce qui concerne l’aspect touristique, nous avons aimé passer du temps à Cracovie pour découvrir la vieille-ville et ses alentours. La ville est très accueillante pour les vélos et il est simple d’aller jusqu’à l’hypercentre en deux roues. Il ne nous en fallait pas plus pour tester les “pierogi”. Il s’agit de ravioles servies avec une garniture sucrée ou salée.

Le coût de la vie en Pologne reste assez faible par rapport à la France. Les hébergements touristiques sont notamment assez bon marchés et les hôtels inclus quasiment tous le petit-déjeuner dans leurs prix. Les camping, eux aussi, ont des prix très raisonnables. Enfin les “agriturismo”, dotés d’un réseau extrêmement développé en Pologne, sont une bonne alternative pour tous ceux voulant planter la tente et découvrir le quotidien d’une exploitation agricole.

La Pologne nous aura surpris par la diversité de ses paysages et ses nombreuses collines. Prévoyez de bons mollets si vous souhaitez la traverser !
 
IMG 20190805 130755

La Lituanie

img lituanie
Départ : Kapciamiestis
Arrivée : Tilze
Kilomètres parcourus : 385 km
Dénivelé positif : 2559 m
Nombre de jours : 7

Nous avons été accueilli en Lituanie par une belle banderole nous annonçant ce que nous allions découvrir : “Bienvenue dans le pays des lacs et des paysages magnifiques”. L’annonce s’avérera vraie, la nature est particulièrement bien préservée dans le pays. Les forêts de conifères s’étendent à perte de vue. Les lacs ont une eau cristalline et grâce aux aires de bivouacs aménagées il est simple d’y monter sa tente pour la nuit. En Lituanie, la plupart du temps, ces aires disposent d’un emplacement pour faire un feu de camp, de tables de pique-nique, d’un abri et de toilettes sèches.

Les petites maisons en bois colorées se retrouvent partout dans le pays du sud au nord. Dans les champs, il y a rarement plus de 2 ou 3 vaches qui broutent tranquillement.

En ce qui concerne l’état des routes, il y a assez peu de portions goudronnées dans le pays. Beaucoup de voitures circulent sur des pistes composées de sable et de graviers. Il n’est pas toujours simple d’y rouler à vélo mais le calme qui règne à la campagne et dans les forêts est vraiment une belle récompense qui incite à prendre encore plus le temps.
Le paysage lituanien n’est pas si plat qu’il en a l’air. De nombreuses petites côtes directement suivies par des descentes, font rapidement grimper le dénivelé positif quotidien.

En ce qui concerne les villes, nous avons été charmés par Merkiné dans le parc national de Dzūkija. La petite ville est perchée sur une colline, à sa gauche a été construit un petit fort pour surveiller le trafic fluvial sur la rivière Nemunas. Nous n’oublierons pas non plus de citer Vilnius, la capitale du pays. La vieille-ville est incroyablement étendue et est composée de nombreuses églises très hétéroclites. Il ne faudra pas manquer le petit quartier d’Uzupis ayant fondé sa propre République il y a quelques années. Le quartier des affaires situé sur l’autre rive a commencé à engloutir les petites maisons. Le contraste entre ancien et moderne est assez saisissant. Attention, toutefois, entrer à Vilnius en vélo par le Sud de la ville est plus que chaotique à cause des nombreux périphériques routiers !

La Lituanie est le pays balte où le coût de la vie y est le plus abordable. Concernant la gastronomie, nous aurons gouté les cepelinai, grosses de ravioles de pommes de terre farcis à la viande et servies avec de la crème fraiche. Nous aurons aussi dégusté une sorte de hachis parmentier nommé kurgeli. Nous avons été toutefois un peu déconcerté par certaines restrictions, notamment les créneaux horaires pendant lesquelles les magasins ont le droit de vendre de l’alcool à leurs clients.

La Lituanie a véritablement été le pays “coup de coeur” de ce voyage à vélo de la Grèce à l’Estonie !
IMG 20190805 130932

La Slovaquie

Img Slovaquie
Départ : Skaros
Arrivée :Circ
Kilomètres parcourus : 132 km
Dénivelé positif : 1194 m
Nombre de jours : 2

Nous sommes heureux d'avoir pu traverser l'Est de la Slovaquie à vélo. En effet, nous avions déjà pu découvrir Bratislava, la capitale du pays, en avril dernier. A cette occasion, nous avions même fait quelques kilomètres avec des vélos de ville sur l'EuroVelo 6 le long du Danube.

Aujourd'hui, nous avons été charmé par Kosice, la deuxième ville du pays vaut vraiment le détour. Sa vieille ville, avec ses bâtiments colorés, est magnifiquement mis en valeur grâce à ses rues entièrement piétonnes. Il est vrai toutefois qu'accéder à son centre à vélo peut s'avérer difficile. Nous avons fini par trouver un itinéraire permettant de pédaler en toute sécurité. Nous le partagerons lors de la mise en ligne de notre site Web permettant aux voyageurs à vélo de traverser l'Europe d'Athènes à Tallinn. En coup de cœur citadin nous citerons aussi Presov, que nous avons traversé assez rapidement il est vrai.

Nous avons aussi apprécié de pouvoir pédaler à nouveau dans des paysages vallonnés et de pouvoir traverser de nombreux petits villages. De nombreuses pistes cyclables ont été créées ce qui rend l'itinéraire plutôt agréable. L'EuroVelo 11 est peu balisée, à part sur quelques nouvelles portions.
Nous retiendrons aussi de la Slovaquie ses gâteaux à la broche (Trdelnik) ainsi que son offre hôtelière de qualité et à bas prix.
Enfin, les Tatras offrent un superbe terrain de jeux pour tous les amoureux de randonnée.

parcours slovaquie
  • 1
  • 2
Joomla SEF URLs by Artio
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation.